Graphisme

Lexique du graphisme

🌈 Le graphisme est une discipline trĂšs large, parfois mĂ©connue, qui est conçue d’une multitude de rĂšgles trĂšs rigoureuses et qui regroupe beaucoup de termes qui lui sont propres. Pour faciliter la communication et la comprĂ©hension entre un client et son graphiste, connaĂźtre ces termes techniques peut s’avĂ©rer utile. ⁣⁣👌

Cet article est trĂšs dense et il sera mis Ă  jour rĂ©guliĂšrement avec plus de vocabulaire. Pour rendre son utilisation plus pratique, j’ai classĂ© les termes par catĂ©gories.

Généralités

Design

đŸ’» Discipline visant Ă  reprĂ©senter concrĂȘtement une pensĂ©e, un concept ou une intention, en tenant compte des contraintes.

Graphisme

🎹 Discipline qui consiste Ă  crĂ©er, choisir et utiliser des Ă©lĂ©ments graphiques pour Ă©laborer un objet de communication et/ou de culture. En associant la typographie, l’illustration, la photographie et la mise en page on crĂ©Ă© un support dont le but est de promouvoir, informer ou instruire.

PAO / Publication assistée par ordinateur

đŸ‘©đŸ»â€đŸ’» Mise en page de documents rĂ©alisĂ©e Ă  l’aide de l’ordinateur et de logiciels spĂ©cialisĂ©s.

DAO / Dessin assisté par ordinateur

🖍 Discipline qui permet de produire des dessins avec un logiciel informatique. Il s’agit gĂ©nĂ©ralement de dessin vectoriel, rĂ©alisĂ© Ă  partir du logiciel Illustrator par exemple. À ne pas confondre avec le dessin de synthĂšse, qui lui est le rĂ©sultat de calculs.

Cahier des charges / Brief

📋 Document dĂ©taillĂ© qui dĂ©finit le projet et dans quelles conditions il sera menĂ© Ă  bien. Il fournit des renseignements sur l’entreprise et les aspects techniques et commerciaux. Il fixe les objectifs et les contraintes, dĂ©taille les Ă©lĂ©ments Ă  prendre en compte et permet d’Ă©viter au prestataire de s’enager dans la mauvaise direction.

Pour plus d’informations, voir l’article dĂ©taillĂ© ici. 

BAT / Bon Ă  tirer

✔ Formule d’acceptation signĂ©e par le client, prouvant que celui-ci a donnĂ© son accord pour une impression identique aux Ă©preuves signĂ©e. Il s’agit d’une piĂšce juridique importante en cas de litige entre le client et l’imprimeur.

Épreuve

📄 Feuille imprimĂ©e avant le tirage dĂ©finitif. Elle sert Ă  contrĂŽler les couleurs, les emplacements des Ă©lĂ©ments sur la page, et derniers dĂ©tails qui auraient pu passer inaperçu Ă  l’Ă©cran. Des corrections peuvent y ĂȘtre apportĂ©es avant la signature du BAT. Cromalin, Ozalid et Traeur sont des types d’Ă©preuves.

Maquette

📜 Le fichier avec le contenu texte et images mis en page mais pas encore finalisĂ©.

PLV / Publicité sur le Lieu de Vente

🔚 L’ensemble des moyens utilisĂ©s par les fabricants ou les distributeurs pour attirer l’attention du client vers un produit ou une offre, au sein du magasin.⁣ Elle peut prendre plusieurs formes : outils de signalisation (panneaux, roll-up, guirlandes, banderoles
), prĂ©sentoirs en carton ou Ă©lectroniques, mobilier, Ă©crans tactiles et bornes interactives, ou encore vitrophanie.

Signalétique

🔚 Ensemble des Ă©lĂ©ments d’une signalisation permettant de se repĂ©rer dans l’espace. Elle est fondĂ©e sur une sĂ©mantique utilisant des signes (chiffres, pictogrammes, logos, couleurs symboliques…) et/ou des mots.

Identité visuelle

Identité visuelle

💟 L’ensemble des Ă©lĂ©ments graphiques qui permettent d’identifier une entreprise, une marque, une entitĂ©. Elle comprend les couleurs, les typos, le logo, le style (classique, retro, flat design, minimalisme, etc…), les formes et outils visuels utilisĂ©s pour communiquer.⁣ Son but est d’apporter une cohĂ©rence visuelle et vĂ©hiculer l’image qui te correspond pour ĂȘtre connu et reconnu de tous.⁣

Logotype

🌞 Plus couramment appelĂ© “logo”, il s’agit de la reprĂ©sentation graphique d’une marque, d’une entreprise, d’un Ă©vĂ©nement, bref d’une entitĂ©, qui est utilisĂ© pour communiquer en son nom, via tous les supports de communication. C’est l’Ă©lĂ©ment central de l’identitĂ© visuelle. À ne pas confondre avec un pictogramme.

Baseline (= slogan)

âœđŸ» Il s’agit d’une phrase courte qui permet de prĂ©ciser l’activitĂ© ou attirer la cible. Elle est souvent liĂ©e au logo (on parle alors de bloc marque) mais peut aussi vivre seule sur un support de communication, comme une phrase d’accroche.

Charte graphique

📂 Dossier qui prĂ©sente tous les dĂ©tails de l’identitĂ© visuelle et la maniĂšre de l’appliquer sur les supports de communication.⁣ Elle regroupe toutes les rĂšgles d’utilisation des Ă©lĂ©ments graphiques de l’identitĂ© visuelle. C’est un mode d’emploi pour toute personne amenĂ©e Ă  s’exprimer ou Ă  produire du contenu au nom de l’entreprise afin que ce contenu reste cohĂ©rent avec l’identitĂ© visuelle Ă©tablie.

 Pour plus d’informations, voir l’article dĂ©taillĂ© ici.

Brand board

📋 Planche de style qui regroupe sur une page recto les Ă©lements principaux de l’identitĂ© visuelle. Perso j’y inclus le logo et ses dĂ©clinaisons, les codes couleurs, les typographies, les Ă©lĂ©ments composites du logo, les pictogrammes, 2 motifs et 5 images.⁣ Elle permet d’avoir une vue d’ensemble de l’identitĂ© visuelle en un coup d’oeil et avoir Ă  disposition les outils de base pour utiliser l’identitĂ© visuelle.⁣

Mood board / Planche de tendance

🗒 Planche qui se prĂ©sente sous forme d’un collage de photos ou d’illustrations qui vĂ©hiculent une ambiance, un univers. Elle s’appuie sur les valeurs de l’entreprise.⁣ Elle peut servir d’inspiration ou de point de dĂ©part Ă  la rĂ©flexion de l’identitĂ© visuelle. C’est un outil qui peut ĂȘtre prĂ©cieux dans la communication entre le client et le graphiste.⁣

Identité de marque

💖 L’image que les gens ont de ton entreprise. Il ne s’agit donc pas uniquement de l’identitĂ© visuelle, elle s’exprime aussi dans ta maniĂšre de parler, de te comporter, dans les valeurs que tu dĂ©fends, bref tout ce qui vient officiellement de l’entitĂ© concernĂ©e.⁣

La typographie

CaractĂšre

đŸ”€ Dessin de la lettre. La lettre peut se prĂ©senter en bas de casse (= minuscule) ou en capitale (= majuscule). 

Police de caractĂšre (= typographie = fonte)

📖 L’ensemble des dĂ©clinaisons de glyphes, comprenant les lettres, les chiffres, les signes de ponctuation et les symboles d’un mĂȘme dessin de caractĂšre dans tous les corps (=taille de la lettre) : roman, italic, bold, heavy, medium, black, light, regular, compressed, extended, etc.⁣⁣

Famille de caractĂšre

đŸ‘šâ€đŸ‘©â€đŸ‘§â€đŸ‘Š Ensemble de polices de caractĂšres qui prĂ©sentent les mĂȘmes similitudes. La classification Vox, qui est la plus couramment utilisĂ©e, regroupe les polices de caractĂšres en 11 familles.⁣⁣

Signe

🔣 Tous les Ă©lĂ©ments typograpiques, ce qui inclut Ă  la fois les lettres, les chiffres, les espaces et les signes de ponctuation.

Approche (= interlettrage)

🆗 Intervalle entre les caractùres.

ƒil (= hauteur d'x)

👁 C’est la hauteur de la lettre “x” en bas de casse.

Chasse

↔ Espace horizontal composĂ© de la largeur d’un caractĂšre et de ses approches (avant et aprĂšs).

Corps

↕ Taille d’un caractĂšre. Il s’exprime en points.

Graisse

đŸ’ȘđŸ» Épaisseur du trait d’un caractĂšre. En fonction de chaque typographie, il peut y avoir un trĂšs lage pannel de dĂ©clinaisons de graisses (thin, ultra light, light, book, regular, medium, heavy, bold, black, ultra black, etc…)

Italique

✈ CaractĂšres penchĂ©s, qui constituent une variante des caractĂšres romains (droits). Leur utilisation est principalement appliquĂ©e aux titres d’Ɠuvres, citations, ou simplement pour mettre en relief une portion de texte.

Espace

🏳 Nom fĂ©minin en typographie. Il s’agit de l’espace entre les mots, il y en a plusieurs types : ⭐ l’espace sĂ©cable : espace normale

⭐ l’espace insĂ©cable : espace qui ne peut pas ĂȘtre coupĂ© (par exemple, entre un mot et une ponctuation afin que le signe ne se retrouve pas au dĂ©but de la ligne suivante).

⭐ les espaces fine et ultra-fine : espaces qui sont plus fines que les espaes normales. Elles sont souvent insécables et utilisées dans les guillemets ou avant les signes de ponctuation doubles.

Justification

📄 Longueur des lignes de texte. Une justification trop longue ou trop courte peut ĂȘtre dĂ©agrĂ©able et plus difficile Ă  lire (65 signes idĂ©alement). Il existe 6 types de justification :

⭐ alignement à gauche / fer à gauche : toutes les lignes sont alignées à gauche,

⭐ alignement justifiĂ© Ă  gauche / fer Ă  gauche justification forcĂ©e : toutes les lignes sont Ă©tirĂ©es pour avoir la mĂȘme longueur que la justification sauf la derniĂšre ligne qui est seulement alignĂ©e Ă  gauche,

⭐ alignement à droite / fer à droite : toutes les lignes sont alignées à droite,

⭐ alignement justifiĂ© Ă  droite / fer Ă  droite justification forcĂ©e : toutes les lignes sont Ă©tirĂ©es pour avoir la mĂȘme longueur que la justification et la derniĂšre ligne est alignĂ©e Ă  droite et Ă  gauche,

⭐ alignement centré : toutes les lignes sont centrées,

⭐ alignement justifiĂ© au centre : toutes les lignes sont Ă©tirĂ©es pour avoir la mĂȘme longueur que la justification et la derniĂšre ligne est centrĂ©e au milieu.

CĂ©sure

🔗 OpĂ©ration qui consiste Ă  couper, par un trait d’union en fin de ligne, un mot qui n’enterait pas dans la justification. Elle permet donc d’assouplir la densitĂ© d’un texte.

Orpheline

đŸ“„ PremiĂšre ligne d’un paragraphe qui se retrouve isolĂ©e en bas de page. Il s’agit d’une erreur de mise en page Ă  corriger.

Veuve

đŸ“€ DerniĂšre ligne d’une paragraphe qui se retrouve isolĂ©e en haut de page. Il s’agit d’une erreur de mise en page Ă  corriger.

Exposant

🔱 Lettre ou chiffre placĂ© en hauteur et Ă  corps rĂ©duit, comme dans cmÂČ.

Faux texte (= texte de substitution)

📝 Il s’agit d’un texte ne signifiat rien, souvent en faux latin, qui permet de remplir la place du texte pour crĂ©er une maquette. Il a l’avantage de n’ĂȘtre pas comprĂ©hensible ce qui Ă©vite Ă  l’Ɠil d’ĂȘtre dĂ©concentrĂ© par le contenu.

Composition et mise en page

À la française

đŸ§Ÿ Format de page vertical, dit aussi “format portrait”.

À l'italienne

✉ Format de page horizontal, dit aussi “format paysage”.

Gris typographique

📝 C’est la couleur que l’Ɠil perçoit lorsqu’il rencontre un bloc de texte, ou plutĂŽt l’impression produite sur l’Ɠil lorsqu’on additionne le blanc des espaces et la couleur des mots. Pour le voir de façon flagrante, il faut plisser les yeux pour rendre le texte flou.

S’il y a trop de taches sombres ou trop de blanc, c’est que le gris n’est pas harmonieux, il faut donc amĂ©liorer l’homogĂ©nĂ©itĂ© du pavĂ© de texte pour que la lecture soit fluide.

LĂ©zarde

🩎 Succession d’espaces blancs trop grands qui circulent dans un pavĂ© de texte et forment une ligne verticale.

Chemin de fer

🚝 Vue d’ensemble d’un ouvrage Ă©ditorial (livre, magazine, journal, brochure,…) page par page, Ă  Ă©chelle trĂšs rĂ©duite, afin de dĂ©terminer l’emplacement des diffĂ©rents Ă©lĂ©ments et le nombre de pages.

Imposition

📰 OpĂ©ration qui consiste Ă  placer les pages d’un document Ă©ditorial dans la disposition conforme pour que, une fois le papier pliĂ©, les pages (folios) se succĂšdent dans le bon ordre.

Folio

📊 NumĂ©ro placĂ© sur chaque page, indiquant la pagination.

Belle / Fausse page

⭐ Belle page : page impaire, à droite.

⭐ Fausse page : page paire, à gauche.

Grille de mise en page

🌐 Pour exĂ©cuter la maquette d’un document, il est possible d’utiliser une grille servant de canevas pour l’Ă©laboration de la page, grĂące Ă  laquelle on dĂ©terminera notamment la rĂ©partition du blanc tournant et de l’interlignage.

Blanc tournant

đŸ”Č C’est un espace blanc, pleinement assumĂ©, qui consiste Ă  intĂ©grer de l’espace vide autour d’un visuel ou d’un bloc de texte, pour structurer l’espace de la page et les relations entre les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments. En fait, il n’est pas vraiment blanc mais plutĂŽt transparent, c’est-Ă -dire qu’on y voit l’arriĂšre-plan Ă  travers.

Petit / Grand fond, TĂȘte / Pied

⭐ Petit fond : l’espace situĂ© entre le bloc de texte et le pli au milieu du livre/de la brochure.

⭐ Fausse page : l’espace situĂ© entre le bloc de texte et le bord extĂ©rieur de la page.

⭐ TĂȘte : l’espace situĂ© entre le bloc de texte et le bord haut de la page.

⭐ Pied : l’espace situĂ© entre le bloc de texte et le bord basde la page.

Traits de coupe

✂ PlacĂ©s Ă  l’extĂ©rieur du fond perdu, ils servent de repĂšres Ă  l’imprimeur pour couper le document au bon format. ⁣

Zone tranquille / Marge technique

📐 Marge de quelques millimĂštres (gĂ©nĂ©ralement entre 3 et 10 mm en fonction du support), qui est comprise dans le format fini, et dans laquelle on ne doit pas faire dĂ©passer de contenu important (ni texte, ni dĂ©tail d’une image), au risque qu’il soit coupĂ© s’il y a un petit dĂ©calage Ă  la coupe. ⁣

Fond perdu

📏 Marge (gĂ©nĂ©ralement 3 ou 5 mm) situĂ©e Ă  l’extĂ©rieur du format fini, dans laquelle on fait dĂ©passer le contenu du document. Cela permet d’Ă©viter d’avoir un liserĂ© papier si jamais il y a un dĂ©calage au moment de la coupe. ⁣

La couleur

Couleur

👁‍🗹 PhĂ©nomĂšne enregistrĂ© par l’intermĂ©diaire de l’Ɠil, lors de la vision d’un Ă©lĂ©ment colorĂ©. Elle dĂ©pend de la nature de l’objet, de la lumiĂšre qui l’Ă©claire, de l’Ɠil qui reçoit le message et communique avec le cerveau.

Teinte

🎹 Il s’agit de la couleur en elle-mĂȘme (rouge, vert, jaune, bleu, orange, etc…), dĂ©finie par le pigment utilisĂ© ou par le mĂ©lange et la proportion de plusieurs couleurs de base.

Ton

đŸŒș Ce sont les variations d’une mĂȘme couleur, utilisĂ©e pure, ou simplement foncĂ©e ou Ă©claircie, sans y a jouter autre chose que du noir ou du blanc. Il y a donc diffĂ©rents tons d’une mĂȘme couleur, plus ou moins clairs ou foncĂ©s.

Nuance

đŸŒ· C’est la couleur obtenue par le mĂ©lange d’une teinte pure avec une de ses voisines. Il y a donc Ă©galement de nombreuses nuances d’une mĂȘme couleur de base. Le rouge, par exemple, peut ĂȘtre plus ou moins nuancĂ© de violet ou d’orange selon la quantitĂ© de bleu ou de jaune que l’on y ajoute.

Valeur

🌾 C’est le terme dĂ©signant le caractĂšre clair ou foncĂ© d’une couleur.

Saturation

🟡 C’est la puretĂ© d’une couleur. Dans le cas de la synthĂšse soustractive (peinture, imprimerie), on dĂ©sature une couleur en ajoutant du blanc, du noir, du gris, ou encore sa couleur complĂ©mentaire. Une couleur totalement dĂ©saturĂ©e est en niveaux de gris.

CamaĂŻeu / harmonie ton sur ton

đŸ—œ Il est obtenu Ă  partir d’une seule couleur dont on utilise plusieurs tons, clairs ou foncĂ©s, par addition de blanc ou de noir.

Harmonie de nuances

🌆 En partant d’une seule couleur de base, on y ajoute des nuances de couleurs voisines.

Quadrichromie / CMJN

🖹 Mode colorimĂ©trique destinĂ© Ă  l’imprimerie. Il permet de reproduire une large palette de couleurs en mĂ©langeant les 3 couleurs primaires : le Cyan, le Magenta et le Jaune. On ajoute le Noir Ă  la fin du processus d’impression.

RVB

đŸ–„ Mode colorimĂ©trique informatique utilisĂ© par dĂ©faut sur les Ă©crans d’ordinateur. Ce systĂšme permet de reprĂ©senter chaque couleur sous la forme d’une composante de Rouge, Vert et Bleu. En faisant varier ces valeurs, on peut crĂ©er de nombreuses teintes qui reconstituent une couleur, par synthĂšse additive. L’affichage des couleurs dĂ©pend de la configuration de chaque Ă©cran : sur deux Ă©crans diffĂ©rents, les couleurs affichĂ©es peuvent avoir un rendu diffĂ©rent mĂȘme si les nuances sont respectĂ©es. De mĂȘme, les couleurs affichĂ©es sur l’écran n’auront pas le mĂȘme rendu sur papier une fois imprimĂ©es.

Pantone / ton direct

🎹 Couleurs prĂ©alablement mĂ©langĂ©es suivant un pourcentage prĂ©cis. Ces teintes sont normalisĂ©es et rĂ©fĂ©rencĂ©es dans un Ă©chantillonnage appelĂ© nuancier ou pantonier. La couleur Ă©tant prĂ©parĂ©e avant impression, un seul passage (au lie de 4 en quadrichromie) suffit et prĂ©sente alors un rendu particuliĂšrement homogĂšne.

Langage de l'image

Pictogramme

đŸš» Illustration schĂ©matique trĂšs simplifiĂ©e et comprĂ©hensible par tous, pour reprĂ©senter graphiquement un concept, un objet, une idĂ©e. Largement utilisĂ©s en signalĂ©tique

Image vectorielle

💱 Image composĂ©e d’objets gĂ©omĂ©triques (segments de droite, arcs de cercle, courbes de BĂ©zier, polygones, etc.), dĂ©finis chacun par diffĂ©rents attributs (forme, position, couleur, remplissage, visibilitĂ©, etc.) et auxquels on peut appliquer diffĂ©rentes transformations sans en altĂ©rer la qualitĂ©.⁣ 👉 eps, svg, pdf,…⁣

Image matricielle (= bitmap)

đŸ–Œ Image composĂ©e de petits points que l’on ne voit pas Ă  l’Ɠil nu, les pixels. Lors de l’agrandissement elle devient floue car les pixels deviennent visibles.⁣ 👉 jpeg, png, gif, tiff,…⁣

Résolution / définition (haute, basse)

đŸ“· Synonyme de nettetĂ©. Une image numĂ©rique est composĂ©e de pixels. La rĂ©solution dĂ©termine le nombre de pixels par pouce (1 pouce = 2,54 cm) exprimĂ©e en ppp (points par pouce en français) ou en dpi (dots per ink en anglais). Plus il y a de pixels (ou points) par pouce et plus il y aura d’information dans l’image, donc plus elle sera prĂ©cise.

Filet

➖ Trait simple, double, triple, ornĂ© ou non, qui sĂ©pare des colonnes, encadre un tableau, divise des textes, marque la fin d’un chapitre, etc…

Publicité

Accroche

❗ Titre ou en-tĂȘte d’un texte, mise en exergue destinĂ©e Ă  “accrocher”, en quelques mots, l’attention du lecteur et Ă  dynamiser la mise en page.

Chapeau

📑 Paragraphe d’introduction, gĂ©nĂ©ralement placĂ© aprĂšs le titre et avant le texte courant.

Agence de communication / publicité

đŸ‘©đŸ»â€đŸ’» Entreprise spĂ©cialisĂ©e dans la communication. Elle se charge de la communication interne et externe pour promouvoir l’image de ses clients auprĂšs de sa cible, de ses partenaires et fournisseurs. Elle est gĂ©nĂ©ralement composĂ©e de toute une Ă©quipe de spĂ©cialistes dans plusieurs domaines de la communication (commerciaux, chefs de projets, directeurs artistiques, photographes, webmasters,, vidĂ©astes, etc…)

Freelance / indépendant

đŸ‘šđŸ»â€đŸ’» Professionnel (graphiste,photographe, webdesigner, illustrateur,…) qui travaille Ă  son compte. Il n’est pas employĂ© ou salariĂ© d’une entreprise et n’est pas liĂ© Ă  un client particulier. Il travaille Ă  la commande auprĂšs de plusieurs clients et dĂ©cide de ses conditions de travail.

Tous ces mots techniques sont plus clairs pour toi ?

N'hésite pas à m'épingler sur Pinterest !

Laisser un commentaire